DANGERS : plainte contre MARINELAND

0
38

Le parc Marineland d’Antibes dans la ligne de mire d’une organisation de protection  animale allemande…

Selon l’association ProWal basée en Allemagne, Marineland met en danger la vie de  ses visiteurs, de ses employés, ainsi que des dauphins et des orques qui y sont  détenus sous sa responsabilité. L’association de protection animale a déposé une  plainte auprès des autorités compétentes et porté diverses revendications. 

Andreas Morlok, directeur de ProWal : « Nous menons des recherches depuis 2007  et avons dénoncé des abus dans plus de 70 delphinariums à travers le monde dans  plus de 30 pays ». La situation que nous avons pu constater lors de notre visite à Marineland en août 2020 nous a profondément choqués.

Il est irresponsable que le parc Marineland n’applique aucune limitation quant au nombre de visiteurs et qu’aucune consigne ne soit donnée par le personnel pendant les spectacles concernant le port du masque et les règles de distanciation. Lors des représentations, les spectateurs étaient assis les uns contre les autres et la plupart sans masque. Dans les circonstances actuelles de pandémie et du nombre croissant d’infections au coronavirus, Marineland est un lieu qui n’est sûr ni pour les visiteurs, ni pour ses employés.

La circulation de l’eau dans les bassins des dauphins et des orques ne s’effectue pas  correctement. Les systèmes de filtration ne fonctionnent que très lentement et ne sont pas efficaces. L’eau chargée en matières fécales met en danger non seulement la santé des animaux mais aussi celle des visiteurs et des employés du parc.  

Au cours du spectacle avec les dauphins, les dresseurs s’accrochent à leur rostre et se font catapulter en l’air. Cette pratique constitue un grand risque de blessures tant pour les dresseurs que pour les dauphins.

L’épaulard a la réputation de plus grand prédateur au monde. Plusieurs membres du  personnel se tenaient beaucoup trop près des animaux. Une orque aurait pu saisir un employé peu attentif par le bras, la tête ou la jambe et l’entraîner dans l’eau en le blessant, voire le tuant. La mort de plusieurs dresseurs expérimentés occasionnée par des orques captives est à déplorer dans plusieurs delphinariums. 

Un dauphin peut peser plusieurs centaines de kilos et une orque plusieurs tonnes. Les échouages de ces animaux sur les plages en béton au cours des spectacles compriment sévèrement leurs organes internes. 

Aucune des quatre orques n’a plus de 21 ans. Pourtant, plusieurs d’entre elles ont  perdu beaucoup de dents, en particulier Inouk. Cela résulte d’un trouble du  comportement qui se manifeste par le grignotage des grilles en métal et des parois en béton. 

Des câbles électriques courent le long des bassins. Les orques rongeant les parois, elles pourraient mordre ces câbles. Le risque d’électrocution est donc énorme pour les animaux.

Pour les deux dauphins juvéniles nés en mai 2020, le bruit généré par le public et par la musique diffusée par de puissants haut-parleurs lors du spectacle est totalement contre nature. Cette agression sonore peut générer du stress et des maladies. 

Les bassins sont peu profonds et les dauphins n’ont quasiment aucune possibilité de  se mettre à l’ombre. En août la température atteignait 45 °C au soleil avec un risque  d’insolation très élevé pour les animaux. 

Après le spectacle des dauphins, des masques ainsi que des emballages plastique  abandonnés sur place par les spectateurs jonchaient le sol à proximité du bassin. Ceux-ci auraient pu s’envoler, passer entre les vitres en plexiglas et tomber dans le bassin, mettant ainsi en danger les dauphins. Il n’est pas rare que des dauphins  meurent dans les delphinariums en ingérant des objets tombés dans l’eau. Aucun employé n’ayant ramassé ces déchets après le spectacle, nous les avons partiellement rassemblés et remis au personnel en informant ce dernier des dangers pour les animaux. 

Nous avons relevé encore beaucoup d’autres abus. C’est pourquoi nous avons déposé également une plainte auprès des autorités compétentes. Nous espérons que celle-ci sera suivie d’effet. On ne peut que conseiller aux salariés de Marineland de rechercher un nouveau travail car leur employeur met leur vie en danger par négligence. 

Dans sa plainte pénale, ProWal a porté les revendications suivantes : 

1.) L’interdiction immédiate d’accès aux visiteurs compte tenu que le parc Marineland n’applique quasiment aucune mesure contre la propagation de la pandémie de coronavirus, favorisant au contraire celle-ci. 

2.) L’interdiction de la reproduction des orques et des dauphins. 

3.) L’interdiction immédiate des échouages des dauphins et des orques sur les plages en béton. 

4.) L’interdiction immédiate de la présence d’employés dans le bassin des dauphins. 

5.) Un décret stipulant que lors du nourrissage des orques le personnel se tienne beaucoup plus loin des animaux. 

6.) Le retrait immédiat de l’autorisation d’exploitation au motif que Marineland met en  danger la vie des visiteurs, de son personnel et des animaux détenus. 

Corinne Bouvot, co-fondatrice du collectif citoyen GAC : 

Au XXI siècle, notre rapport aux animaux doit impérativement évoluer. Nous devons prendre réellement conscience de ce qu’implique, physiquement et psychologiquement, la captivité pour ces animaux à l’intelligence si vive…

Il est également nécessaire de prendre en compte que plus de 65% de la population  Française refuse désormais les spectacles avec animaux sauvages… 

Depuis l’ouverture du parc, en 1970, ce ne sont pas moins de 8 orques, 4 orques  mortes-nées, et 36 dauphins décédés (chiffres officiels). 

Soit 48 individus en 50 ans d’exploitation ! 

Pour rappel, même si leurs populations, dans leur milieu naturel, sont fragilisées par l’activité humaine, les orques et les dauphins (Tursiops truncatus) ne sont pas des espèces menacées d’extinction. Prétendre contribuer à leur conservation est donc totalement injustifié… 

 Conserver une espèce n’est pas la sauver.  

 La captivité brise les esprits, même les plus forts… 

 La captivité tue, lentement, mais sûrement…

Source : http://walschutzaktionen.de/4094362.html

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.